pic02

Le Mériscope décolle – à l’aide d’un drone téléguidé

22 sept. 2015 – C’est de ça que l’on rêve comme biologiste marin – d’un drone professionnel téléguidé. Récemment, un commanditaire généreux a fait un don au Mériscope sous forme d’un drone Phantom Pro, équipé d’une caméra HD, d’une télécommande et d’un écran de monitorage. Le drone nous ouvre toute une gamme de possibilités excitantes, soit des prises de vue aériennes du littoral et de nos opérations en mer, soit des vidéos aériennes de baleines et d’autres animaux marins.

Je me souviens d’un temps où des biologistes marins faisaient décoller un ballon météorologique rempli d’hélium dans le but de capter des images aériennes de baleines en alimentation. Il va de soi que la plupart de ces tentatives, avec un ballon de deux mètres et sans télécommande, manquaient d’hélium bien avant que des images utiles soient réalisées.

Avec le drone Phantom Pro 3, nous volons dans le monde moderne de la photographie avec des objets volants sans occupants (OVSO). Essentiellement, il s’agit d’un quadricoptère très compact téléguidé, avec une caméra pivotante capable de faire des vidéos de 4 ko allant jusqu’à 30 images par seconde en résolution de 12 mégapixels. La Phantom Pro 3 est équipée d’un stabilisateur à trois axes pour la caméra et la télécommande permet le monitorage en haute résolution et en temps réel grâce à un écran intégré.

Au cours de la prochaine saison, nous allons faire décoller et atterrir le drone à partir de la terre et des bateaux. Un premier défi sera la réalisation d’un court documentaire présentant notre projet de développer une station de recherche permanente à Longue-Rive. À cette fin, nous avons l’intention de capter des images aériennes de la station et de la côte, où les installations seront développées, mais aussi de plusieurs opérations en mer.

Les drones sont des outils de plus en plus populaires chez les biologistes marins et les cinéastes documentaires. Toutefois, il y a plusieurs questions techniques et des restrictions légales à considérer avant de faire décoller un drone. Un atelier intitulé “Unmanned Aerial Systems: Powerful and Cost-Effective Tools for Marine Science and Conservation” aura lieu le 13 décembre 2015 au Hilton à San Francisco, juste avant la 21e conférence biennale de la Society for Marine Mammalogy.

Nous aimerions profiter de l’occasion pour remercier notre commanditaire pour ce don très généreux. Cet équipement nous servira dans plusieurs projets. Je crois que nous avons juste commencé à réaliser quel spectre d’applications potentielles nous découvrirons lorsque nous aurons décollé.

Photos: Gessica Gambaro




 top